MES PROPOSITIONS POUR LA SEYNE

Seynoises, Seynois,

Afin qu’il n’y ait ni ambiguïté, ni incompréhension, oui, j’assume ma proposition de lisser les taxes communales dans le cadre de la Métropole à laquelle nous appartenons.

C’est la logique même de toute Métropole en France !

Il ne convient plus comme c’est le cas aujourd’hui de cultiver un « égoïsme communal » généralement appelé « souveraineté communale » mais de développer la solidarité intercommunale.

Je comprends que chaque maire souhaite défendre sa commune, mais le mien est aussi de faire de même, celui de défendre la ville de La Seyne-sur-Mer.

Une fois cette opposition dépassée, je vous expliquerai comment nous pourrons défendre, ensemble, nos villes à la Métropole et réussir au profit de nos populations respectives.

Cette Métropole est notre chance à tous. Nous avons le même bassin d’emploi, la même zone industrielle de Toulon-Ouest, le même contrat de baie, les mêmes transports, le même massif du Cap Sicié.

Là où certains voient une soustraction, je vois une addition, en effet historiquement, La Seyne-sur-Mer était un quartier de Six-Fours-les-Plages jusqu’en 1657.

Au cas où vous ne le sauriez pas encore mais je peux vous l’apprendre en ma qualité d’ancien adjoint au maire de La Seyne-sur-Mer, président de l’office, même les attributions de HLM doivent dépasser nos frontières.

Nous nous battrons entre autres pour que la Métropole soit construite autour de ses deux villes les plus importantes en changeant de nom, comme il a été fait pour la Métropole Aix-Marseille, nous pourrions nous réapproprier la Métropole en devenant « Toulon-La Seyne Métropole ». La ville de La Seyne étant la deuxième ville du Var et la deuxième ville au sein de la Métropole.

Certes, La Seyne-sur-Mer a besoin de travaux et d’investissements, qui depuis les mandatures de Hubert Falco, ne sont accordés qu’à sa ville principale, Toulon, alors que des parkings, une entrée de ville aménagée, des ports rénovés, une circulation réfléchie, bien sûr des taxes communales abaissées, un attrait touristique et une image revalorisée permettraient à la deuxième ville de la Métropole de rayonner à sa juste valeur et ce sont mes objectifs.

Le maire de La Seyne, depuis ses deux mandatures, ne s’est pas battu au sein de la Métropole pour sa ville alors qu’il en est un des vice-présidents, nous partageons tous le même constat sur son bilan catastrophique.

Nous parlons bien également de biens immobiliers en lien direct avec les taxes qui dévaluent la valeur immobilière des Seynois, quand un appartement vaut 100 000 € à La Seyne-sur-Mer vaut, c’est 150 000 € à 175 000 € dans les villes voisines que sont Six-Fours ou Hyères !

Pourtant, la ville de La Seyne-sur-Mer possède des atouts incomparables, que ce soit son ouverture sur la rade de Toulon avec des fermes marines originales dans la Méditerranée ainsi qu’un port professionnel en étroite liaison avec le plus grand port militaire de France, tout en partageant la baie de Saint-Mandrier à Six-Fours, ville avec qui elle partage aussi le Cap Sicié ainsi que la forêt de Janas, unique par ses faunes et flores comme l’a étudié le professeur Marcel BARBERO, décoré de la légion d’honneur pour ses travaux et recherches.

Mettre en valeur ses aménagements et redonner ses titres de noblesse à la Ville de La Seyne sont dans mes projets, je vous propose de lire le dernier livre de Patrick Martinenq « La Seyne Méditerranéenne, la belle au littoral dormant », tout est écrit, c’est parlant…

Pour toutes ses raisons, nous nous battrons pour que La Seyne-sur-Mer reçoive la solidarité intercommunale d’une grande Métropole, ce qui depuis des années n’est accordée qu’à Toulon.

Nous sommes prêts à nous battre pour la Métropole « Toulon-La Seyne » voit le jour.

Des investissements rentables sont à prévoir, à l’image de la rénovation du Marché Provençal dont j’avais obtenu le financement par les fonds Européens ou encore la rénovation du Parc HLM où nous avions été chercher et obtenu 260 Millions d’Euros auprès de l’ANRU, la Région et le Département, ont déjà fait leurs preuves !

Cela doit et cela va changer, nous sommes prêts à nous battre pour et avec l’Union avec les Seynois !

Nous créerons ensemble un pôle santé « femmes-mères-enfants » en partenariat «public/privé» avec des professionnels de santé.

Ce centre sera dédié à la santé des femmes, des parents, des enfants.

Nous aiderons à l’installation de gynécologues obstétriciens, de pédiatres, de sages-femmes, de psychologue de petite enfance.

Il y aura des cours de préparation à la naissance, des suivis de grossesse et suivi post natal sur place et à domicile.

Des formations et des accompagnements à l’allaitement maternel mais aussi des suivis gynécologiques de prévention pour toutes les femmes.

Oui les femmes de nouveau accoucheront car ce centre sera aussi ouvert de jour comme de nuit afin de pallier aux urgences d’accouchement mais aussi et surtout de respecter le libre choix des Seynoises qui souhaiteraient l’identité Seynoise pour leur enfant.

L’accompagnement pré et post-natal sera encadré par des sages-femmes dans ce centre que nous créerons pour la SEYNE, c’est un projet d’avenir pour les futures générations !

Le bâtiment qui sera construit pour les Seynois respectera les règles écologiques.

Oui soyons fiers d’être Seynois, Oui nous devons retrouver notre identité de Seynois !

Serge DANINOS